Atiq Rahimi, Syngué Sabour, POL, Paris, 2008.

Publié le par ANTIGONE

Pour commencer ce blog, un grand coup de coeur. Un des plus beaux livres que j'ai lu ces derniers temps. 


Il s'agit d'un monologue d'une femme afghane qui veille son mari dans le coma, soldat touché par une balle à la nuque. Seule avec ses deux enfants, elle se retrouve face à cet homme qu'elle doit soigner. Elle prie inlassablement puis ses prières se transforment rapidement en confessions. Elle se libère progressivement de toutes les humiliations subies à travers des mots brûlants de sincérité. Cet homme est comme une pierre destinée à recevoir toutes les douleurs, les souffrances. La pierre écoute et libère cette femme d'un fardeau trop lourd. 


Ce court roman regorge de phrases sublimes, pleines d'émotions, souvent très poétiques. Il faudrait inventer des mots encore plus forts que "sublime" pour qualifier ce livre. Auteur à lire d'urgence.

S'il n'y avait qu'un seul livre à lire ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 26/04/2011 15:56



Bonjour, j'ai écrit tout le bien que je pensais de ce roman le 03/12/08. J'ai trouvé le texte magnifique et quel beau monologue théâtral il ferait. Bonne après-midi.



ANTIGONE37 28/04/2011 19:01



Comme je suis d'accord avec toi ! Absolument sublime !



Thierry 03/09/2009 13:19

Ok mais on est obligé de relire la dernière page quatre fois pour être sûr d'avoir bien compris ! Bien entendu le livre est un tout... et sa lecture est une expérience unique.