Jean Teulé, Mangez-le si vous voulez, Julliard, Paris, 2009.

Publié le par ANTIGONE


Roman.

Chacun de nous cache une part d'ombre. 

Août 1870, dans un petit village du Périgord. Alain de Monéys, nouvellement élu maire à l'unanimité, se rend à la foire locale. A la suite d'une phrase malheureuse, tous les villageois vont le battre. Deux heures plus tard, il est brûlé en place publique.

Inspiré d'un fait réel, ce récit décrit avec beaucoup de précision la haine et la violence humaine. Je retrouve, avec une grande joie, la même écriture que dans Je, François Villon, la biographie du poéte médiéval. Vraiment conquise !

A lire sous la couette, bien au chaud !

Commenter cet article