Pedro Almodovar, Patty Diphusa, la Vénus des lavabos, Seuil, Paris, 1999.

Publié le par ANTIGONE


Très grande admiratrice de Pedro Almodovar depuis longtemps (mes amis en savent quelque chose !), je ne connaissais pas ce livre, pourtant paru il y a longtemps. Voilà le mal réparé et mon plaisir comblé. 

Ce livre rassemble des textes publiés pour la plupart dans des revues espagnoles à la fin des années 1980. 

Patty Diphusa, grande actrice porno nous conte ses mémoires. A travers une multitude de personnages, nous voyageons dans le Madrid de la movida des années 1980. Elle ne dort jamais donc elle a beaucoup de choses à raconter, pour notre plus grand plaisir ! Certaines descriptions sont vraiment très drôles. Patty Diphusa pose sur le monde un regard très critique.

Les autres textes sont écrits dans la même veine. Le plus réussi est certainement celui intitulé Auto-Interview, 1984, qui commence ainsi : "J'aime les choses qui portent en elles un message. Ces pages en ont un très concret, et qui est en relation avec mon dernier film Dans les ténèbres : allez le voir ! J'ai choisi dans ce but, l'auto-interview, bien que je n'aie ni question à me poser ni réponse à me formuler." Les autres textes sont à l'image de cette dernière phrase : dérision, ironie et règlement de compte. Pedro Almodovar porte également un regard très critique sur son travail et sur ses films.

Né en 1949, Pedro Almodovar décide très tôt de faire du cinéma. Il commence par de petits films en Super 8, très remarqués par le milieu underground. Son premier film date de 1980 : Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (qui est ressorti en DVD l'année dernière, si vous ne l'avez pas vu, courrez-y !). Viendront ensuite beaucoup de grands films Le Labyrinthe des passions , Dans les ténèbres, Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?  Matador , La Loi du désir Femmes au bord de la crise de nerfs, Attache-moi ! , Talons aiguilles Kika La Fleur de mon secret En chair et en os Tout sur ma mère Parle avec elle La Mauvaise Éducation Volver et enfin Étreintes brisées.

On retrouve dans ce livre tout l'univers jubilatoire du grand maître du cinéma espagnol : Madrid, la movida, le monde de la nuit. Les admirateurs (et les autres) du cinéaste seront enchantés.

A lire le matin au réveil ! (pour passer une bonne journée !)

Commenter cet article