Jérémy Nabati, Question de l'être et beauté féminine, Aux forges de Vulcain, Paris, 2009.

Publié le par ANTIGONE


Roman.

Ce livre m'a été offert dans le cadre d'un partenariat entre les éditions Aux forges de Vulcain et Blog-o-book. Je les remercie tous les deux pour cette grande et géniale initiative. 

Le livre est divisé en deux récits, complètement différents.


Question de l'être et beauté féminine.

Aldo, un jeune homme, est très attiré par les femmes, leur beauté, leur parfum, le souffle qu'elles laissent dans la rue. Au hasard de ses rencontres, il invite les jeunes femmes à boire un verre avec lui. Jusqu'au jour où il rencntre Flora, une jeune femme qui l'intrigue particulièrement et avec qui il va lier une relation beaucoup plus intense. 

Je me suis régalée à découvrir ce premier récit, mélange subtil de réflexions philosophiques et de passages plus littéraires. Les chapitres, très courts, sont regroupés en cinq livres, tous introduits par une citation (souvent très bien trouvée). Aldo se pose beaucoup de questions et j'ai suivi avec envie sa quête éperdue du bonheur parfait.

" Les chats sont la preuve vivante que l'on peut se contenter, pour vivre, du fait que l'on est en vie et que c'est bon, et ce sans chercher en aucun cas à agir sur l'ordre intérieur, sur ce qui ne dépend pas de nous (...)"

"Lors vint le moment où sa pensée ne le quitta plus. Le jour, il espérait la croiser à chaque coin de rue, et la moindre passante, revêtant d'abord ses traits, l'arrachait à chaque fois brusquemment à lui-même." 

Comment errez-vous ?  

Cette seconde partie est plus déstabilisante, mais néanmoins intéressante. Le style d'écriture diffère complètement du début du livre. Les six parties de ce récit aborde le thème de l'errance, mais selon différents procédés d'écriture : le langage SMS et les nouvelles technologies, la poésie ... Non loin de là, se trouve un prophète diabolique. Le plus difficile est de faire le lien entre tous les chapitres et de suivre les traces de l'auteur.

Je recommande fortement ce livre qui sort le 24 septembre, dans toutes les bonnes librairies ! Vous trouverez un entretien avec l'auteur en cliquant ici.

A lire le matin au réveil.
 

Commenter cet article

keisha 23/09/2009 17:51


Normalement je devrais aussi le recevoir : je suis une lectrice curieuse, on verra bien!


ANTIGONE 23/09/2009 18:42


Très bonne lecture à toi !