Alan Spence, Le monde flottant, Ed. Héloïse d'Ormesson, Paris, 2010.

Publié le par ANTIGONE37

le monde flottant

Roman.


J'ai eu l'honneur de lire ce roman grâce au partenariat entre Blog-o-book et les Editions Héloïse d'Ormesson. Merci beaucoup à vous.

 

Voyage au coeur du Japon du XIXème siècle.

 

En 1858, à tout juste vingt ans, Thomas Blake Glover quitte sa petite bourgade écossaise pour partir à l'aventure et découvrir la vie nippone. Il se retrouve nez à nez avec un Japon médiéval, très fermé sur l'Occident.

 

Il est embauché dans une compagnie de commerce. Bien vite ce petit monde étroit ne lui suffit plus et il décide de se lancer dans le commerce de riz, de soie mais aussi d'armes , de navires et d'opium.

 

Il consumme sa vie japonaise avec fougue et passion. Il adopte les us et coutumes, apprend les rudiments de la langue nippone et épouse deux geishas.

 

Avec son commerce et en s'alliant avec les clans rebelles opposés au Shogun, il participe à la modernisation du pays et à son entrée dans l'ère Meiji.

 

Ce long roman (534 pages) nous plonge au coeur de la vie tumultueuse de Tom Glover mais aussi dans la vie japonaise, faite de tradition, de codes et d'une certaine envie de modernité et d'aventures.

 

Les descriptions des villes et de paysages sont magnifiques. L'auteur réussit à décrire les couleurs et les odeurs magnifiquement. "Le monde flottant", quartier des plaisirs où Tom se rend fréquemment, est rempli de lumière et de senteurs exotiques.

 

J'ai également été transportée dans l'imaginaire nippon où guerre des clans et zen se mêlent. Les tankas, petits poèmes japonais, qui rythment la narration sont autant de petits indices qui aiguillent le lecteur dans sa progression.

 

Ce roman d'aventures est plutôt classique et emprunte les codes traditionnels de ce genre. J'ai parfois été un peu déroutée par l'abondance de certains détails et les digressions de l'auteur.

 

Bref, une bonne lecture pour ceux et celles qui veulent voyager depuis leur salle à manger.

 

"Les yeux rivés sur ses pieds, il réussit à descendre sans encombre la passerelle branlante. Le sol cessa enfin de bouger. Il hasarda un pas, puis un autre. Respirant à fond, il s'imprégna des multiples senteurs."

 

A noter, la très belle couverture.

 

A lire sur la plage.

 

Les billets des autres participants de ce partenariat : chez Fancyflower et chez Nanagramme.

 

 

Publié dans à lire sur la plage

Commenter cet article

94sophie947708 26/06/2010 11:22



Merci beaucoup. A bientôt.



94sophie947708 24/06/2010 21:44



Ton billet est très tentant.Et j'adore ce type de littérature.


Est ce que tu en ferais un livre voyageur?


 



ANTIGONE37 24/06/2010 23:05



Merci ! Je ne peux pas en faire un livre voyageur pour le moment, car il voyage dans ma famille. Mais dès qu'il a de nouveau élu domicile dans ma bibliothèque, je te fais signe



Livresque 06/06/2010 19:25



J'avoue être un peu embêtée car l'Ecosse fait partie des Royaumes-Unis et n'est donc pas un pays mais bien une partie seulement. Je ne pensais pas couper les Royaumes-Unis en 3... Mais si tu
penses que ça se justifie car les littératures sont très différentes, dis-le moi et j'y réfléchirai un peu plus... 


A bientôt



ANTIGONE37 06/06/2010 19:51



C'est toi qui a raison ! Je n'y avais pas du tout pensé ! Donc j'enlève ce livre de ma liste de "pays visités".



zarline 03/06/2010 11:43



Un billet assez tentant. Ca me fait penser à Soie de Baricco.



ANTIGONE37 03/06/2010 22:07



C'est vrai que le thème est un peu le même sauf que pour le roman de Barrico, la soie est le "personnage" central. Mais l'ambiance est un peu la même.