Maryse Wolinsky, Le maître d'amour, Seuil, Paris, 2009.

Publié le par ANTIGONE


Roman.

Voici un roman sans prétention qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Depuis toujours, Lauris est éperdument amoureux de Mathilde. Son rêve est de devenir l'amant de cette femme envoûtante et fascinante. A Paris, ville où ils décident de s'installer ensemble, ils tiennent une petite pension de famille. Leur histoire d'amour est forte, passionnée, tous les jours différente. Mathilde meurt brusquemment, en plein bonheur. Lauris ne peut se consoler. C'est alors qu'il rencontre Alice, une jeune fille un peu perdue. Il lui propose de rentrer dans un jeu quelque peu pervers : remplacer Mathilde et devenir son alter ego.

L'écriture de ce roman est très agréable. Les chapitres courts se laissent dévorés avec une certaine délectation. Cet amour fou, sans concession est très beau. Alice se prend tellement au jeu qu'elle en vient à douter sur sa véritable personnalité. 

"Pendant ce temps, Lauris fouillait sur la coiffeuse, dans les boîtes et les pots, les flacons pleins à ras bord. Il s'empara d'un poudrier qu'il garda à la main et attendit que les femmes aient achevé leur besogne. Enfin, il les renvoya. Aussitôt, il prit un petit pinceau et avec une extrême application, peignit de doré les paupières désormais closes de sa femme. Lorsqu'il eut terminé, il s'éloigna du lit et observa le cadavre de Mathilde."

Maryse Wolinsky a commencé sa carrière au sein de la presse écrite dans les rédactions de Elle ou du Monde-dimanche notamment. Elle a publié de nombreux contes, romans et essais. 

A lire allongé(e) dans l'herbe. 

Commenter cet article

Isa 04/11/2009 08:37


ça me parait sympa comme lecture.


ANTIGONE 09/11/2009 21:00


oui vraiment un bon moment !