Olivier Adam, Passer l'hiver, Points Seuil, Paris, 2004.

Publié le par ANTIGONE


Recueil de nouvelles.

Tout est dans le titre de ce livre. Toutes les nouvelles ont pour thème cette saison lente qu'est l'hiver, pleine de solitude, de désoeuvrement et d'angoisse. Chacune de ces nouvelles représentent un instant de la vie d'une personne parmi tant d'autres, comme vous et moi. 

Chaque lambeau de vie est décrit avec une simplicité touchante. Les descriptions sont sobres. Ils sont chauffeur de taxi, infirmière, vendeuse de supermarchés, ex-taulard... Juste des blessés de l'existence, comme un peu chacun de nous par moment. 

Un grand auteur, comme je les aime. Vous pouvez aussi voir mes billets sur les autres livres de cet auteur que j'ai lu : Je vais bien ne t'en fait pas et Falaises

Voici les premières lignes de la première nouvelle, "Pialat est mort" : 

"J'avais trop bu et Pialat était mort. J'avais appris ça dans la soirée. Les petites dormaient à l'étage. Après le repas, je les avais bordées. J'avais eu un mal de chien à les laisser-là, dans le noir de leurs chambres, à m'arracher à leur visage paisible, leur front pâle, leurs mains fines posées sur la couverture."

A lire sous la couette, bien au chaud. (mais par un jour de grand soleil)

Commenter cet article

DF 24/05/2010 23:50



Effectivement un très bon recueil - j'en parle en ce jour... ici:

http://fattorius.over-blog.com/article-passer-l-hiver-avec-olivier-adam-51005868.html

J'aime la citation que vous mettez en exergue: au fond, la première phrase du recueil dit beaucoup sur ce qui va suivre.

Bonne continuation!



ANTIGONE37 25/05/2010 14:56



Merci pour votre message. Je suis complètement d'accord avec vous pour la première phrase. Ce recueil est vraiment formidable.