Vénus Khoury Ghata, Sept pierres pour la femme adultère, Folio, Gallimard, Paris, 2009.

Publié le par ANTIGONE37

DSCF3506

Roman.

Voici un moment que ce livre était dans ma PAL. Il fait parti des grandes découvertes de cette année. Ce roman est le trente-cinquième de Vénus Khoury Ghata, auteure très prolifique.

Ce roman créé un pont entre l'Orient et l'Occident à travers le destin d'une Française et d'une femme, Noor habitant un "pays au sud du sud".

Dans un village aux portes du désert, Noor attend la mort par lapidation. Mère de trois enfants et mariée, elle est enceinte d'un autre, violée par un blanc venu travailler dans ce pays.

Elle rencontre alors une Française, engagée dans l'humanitaire un peu par hasard à la suite d'une déception amoureuse.

Complètement résignée, Noor vit seule à l'écart, telle une apatride.

La Française entreprend alors des démarches auprès des institutions religieuses pour sauver Noor.

J'ai été particulièrement touchée par ce roman. Vénus Khoury Ghata réussit avec brio à décrire le quotidien de ces femmes soumises au bon vouloir des hommes tout puissants. Les descriptions sont éloquentes, le quotidien terrifiant.

L'écriture est parfois un peu déroutante puisque l'auteure utilise le "tu", pronom auquel nous sommes peu habitués dans un récit. 

Auteure franco-libanaise, très imprégnée des deux cultures, Vénus Khoury Ghata réussit brillament à nous ouvrir les yeux.

"Noor doute qu'un mollah ou un ministre acceptent de se pencher sur son cas. Pour eux, elle n'existe pas. Ils ne la connaissent pas, ne l'ont pas rencontrée, ne l'ont jamais vue en photo puisqu'elle n'a jamais été photographiée, qu'elle n'a pas de carte d'identité."

A lire sérieusement.

Publié dans à lire sérieusement

Commenter cet article

Liyah 21/04/2010 18:40



Ca a l'air d'etre assez dur comme livre mais je le note tout de meme !



ANTIGONE37 01/05/2010 18:00



L'écriture n'est pas tellement dure, mais c'est plutôt le thème.