Victor Borie, L'alimentation à Paris : les Halles et les marchés, Gallardon, Menu Fretin, 2008.

Publié le par ANTIGONE37

DSCF3451
Essai.

Victor Borie (1818 - 1880), publiciste de formation, fut un des brillants intellectuels de l'antépénultième siècle. Il nous a laissé un texte relatant la vie quotidienne de son époque et plus précisément celle de tous les jours, celle de marchés et des halles. 

La question de l'approvisonnement de la ville de Paris "devenu par la suppression de ses anciennes barrières, une des plus grandes villes du monde", est décrite avec beaucoup de minutie et de détails. Le texte est structuré autour de trois grands thèmes : les halles centrales, le marché de la vallée et le marché aux chevaux. 

L'auteur a fait appel à Rosa Bonheur, "une des artistes les plus illustres de notre pays et de notre temps" pour illustrer ses propos de magnifiques gravures. 

Ce premier texte est suivi d'un autre qui donne des précisions sur tous les marchés de la capitale au 19ème siècle.

Quelques extraits pour vous mettre en appétit :

"Il s'est vendu, au marché des Halles centrales, pendant la même année 1866, plus de 32 millions d'oeufs (...) On comprend cette énorme consommation d'oeufs quand on sait que tel pâtissier, M. Guillout, par exemple, emploie, par jour, 23 000 oeufs pour la fabrication de biscuits dits de Reims."

"On a vendu, l'année dernière, sur le carreau des Halles, 440 000 fromages de Brie, (...), 1 million 500 000 bonbons de Neufchâtel, 81 000 fromages de Montlhéry, 500 000 fromages de Livarot, un peu plus de 1000 fromages de Mont-Dore, près de Clermont-Ferrand, et 880 000 fromages divers."

Un petit texte à lire, à faire découvrir et à partager allègrement !

A noter aussi la revue "Les cahiers de la gastronomie", édité par Menu Fretin et l'IEHCA, de très bonne qualité et très intéressante.

A lire allongé(e) dans l'herbe. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article