Stefan Zweig, Le joueur d'échecs, Le livre de poche, Paris, 1991.

Publié le par ANTIGONE


Récit croisé. 

L'intrigue se situe sur un paquebot qui quitte New-York en direction de Buenos Aires. Czentovic, le plus grand joueur d'échecs se trouve sur ce paquebot. Monsieur B. décide de jouer contre lui. Prisonnier des nazis, il a pu apprendre à jouer aux échecs en dérobant un manuel. Monsieur B. raconte les circonstances terribles de son apprentissage au narrateur. 

Nouvelle publiée à titre posthume en 1943. Ce récit est aussi court que dense. Les héros sont atypiques. Appartenant parfois au genre de la fable, parfois au fantastique, cette nouvelle est une "illustration à la charmante époque où nous vivons" (Stefan Zweig).

A lire sous la couette, bien au chaud !

Commenter cet article

Jémlyre 31/12/2009 23:09


C'est surtout un fin observateur du comportement humain et quelle justesse dans la description des sentiments et des émotions.
Il semblerait qu'il ait connu Freud.


Jémlyre 31/12/2009 21:11


Un chef d'oeuvre ! Zweig fait partie de mes auteurs favoris.


ANTIGONE37 31/12/2009 21:25


Moi aussi, je voue un culte à cet auteur, qui sait si bien parler des femmes. Un grand écrivain visionnaire !