Agota Kristof, La preuve, Points, Seuil, Paris, 1988.

Publié le par ANTIGONE


Suite de la trilogie des jumeaux.

Lucas, séparé de son frère, continue de vivre dans la ville de son enfance. Après avoir quitté la maison de sa grand-mère, il rachète la petite librairie du village et y travaille. Tout un symbole puisque c'est dans ce magasin qu'il achetait son matériel d'étude. C'est ainsi qu'il rencontre aussi Clara, la bibliothécaire avec qui il va vivre une histoire très forte.

Ce second volume nous entraîne surtout dans le sillage de Lucas, sur les traces de son enfoncement dans une désillusion sordide. Le coeur de Lucas se durcit de plus en plus. L'écriture est superbement maîtrisée. L'auteure joue avec nous enfin de distiller les indices au fil des pages. 

"De retour dans la maison de grand-mère, Lucas se couche près de la barrière du jardin, à l'ombre des buisson. Il attend." 

Un très grand roman.

S'il n'y avait qu'un seul livre à lire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article