Les 400 coups de Katell Quillevéré

Publié le par ANTIGONE37

Un poison violent 300

Après avoir visionné une bande-annonce dévoilant le scénario juste ce qu'il faut, je me suis laissée tenter à aller voir ce premier film prometteur de Katell Quillevéré (le film a reçu le prix Jean Vigo 2010).

 

 

 

Un poison violentAlors qu'elle rentre tout juste d'une année en pensionnat, Anna est prise dans un tourbillon. Son père a quitté la maison. Sa mère, désespérée a trouvé refuge auprès du prêtre du village. Perdue, elle se rapproche alors de son grand-père à la fois tendre et complètement farfelu. C'est durant ce même été qu'elle découvre le désir pour Pierre, un jeune garçon, alors qu'elle prépare sa confirmation. Face à ce mélange de sentiments, elle apprend à grandir.

 

 

 

un-poison-violent-2010-20257-716035851Ce film sur l'apprentissage de la vie adulte est une réussite. Anna vacille entre deux mondes et personne n'est là pour la guider, la soutenir. Le scénario, tout en douceur, est servi par des acteurs formidables. La jeune Clara Augarde est tout simplement solaire. Il se dégage d'elle une fragilité et une légèreté stupéfiante. Je dois dire aussi que Lio dans le rôle de la mère m'a stupéfaite. Les multiples gros plans sur son visage montre une femme de son âge, bien loin des strass et des paillettes. 

 

Un-poison-violent-copie-1Même si le scénario présente parfois quelques longueurs, il faut aller voir ce film pour ces acteurs et pour la belle Bretagne, divinement bien filmée. Un film sur l'amitié, l'amour et la découverte de la vie, d'une autre vie. 

 

 

 

 

 

 

 

La BA : 

 

 


Publié dans On se fait une toile

Commenter cet article