Par un chaud samedi après-midi d'été ...

Publié le par ANTIGONE37

Tournee fichefilm imagesfilmPar une chaude, très chaude après-midi d'été, rien de mieux que de s'enfermer dans une salle obscure et de découvrir l'univers d'un réalisateur. C'est ce que j'ai fait en allant voir Tournée, le dernier film de Mathieu Amalric, avec une amie.

 

J'aime beaucoup l'univers de ce film, à la fois féérique (les paillettes de la scène) et terriblement attachant, sensible.

 

Ce film est le quatrième long métrage de Mathieu Amalric.

 

Tournée met en scène une troupe de New Burlesque américain composée de cinq femmes et d'un homme, sur les routes de France.

 

Joaquim Zand est un ancien producteur de télévision. Après un exil aux Etats-Unis (on ne sait d'ailleurs pas exactement les raisons de son départ), il décide de revenir dans son pays natal et de monter un spectacle avec ces filles (et non "ses filles" comme le rappelle Mimi le Meaux, un des personnages). Malgré un grand succès dans les villes de province, la troupe ne rêve que d'une chose : Paris. Mais le passé de cet homme n'est pas loin et finit par le rattraper : des enfants qui lui font payer son absence, une ancienne maîtresse malade, un ami trahi et une ex-femme en colère.

 

tournee-2010-2-gCe film est pour moi un mélange de création artistique très soignée et de brouillon délicieux. Nous sommes plongés au coeur de cette troupe, entre joie et désespoir, dans les coulisses et sur scène. Ces femmes, nues sur scène, sont sublimes, totalement libres de leur corps et de leur esprit. Même si Mathieu Amalric se regarde parfois un peu filmer, il sait aussi montrer le côté sombre et détestable de son personnage. Cet être perdu, noyé dans un verre d'eau lui correspond complètement et c'est avec génie qu'il l'interprête.

 

Le travail sur la lumière est également très soigné. Le monde de la nuit devient un univers poétique et magique.

 

na15 2482777 1 px 470Bref, un film profond, aux dialogues et aux scènes cultes, qui joue sur différents registres, avec bonheur et délectation.

 

Ce film a reçu le Prix de la mise en scène au dernier festival de Cannes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


Publié dans On se fait une toile

Commenter cet article