Sand-Musset Correspondances, Éditions Thélème

Publié le par ANTIGONE37

9782878626841

CD.

 

Écouter un livre et se laisser submerger par des mots susurrés au creux de l'oreille. Je remercie les éditions Thélème et Babelio pour m'avoir permis de vivre un moment privilégié avec George Sand et Alfred de Musset ainsi qu'avec les acteurs Mélodie Richard et Pierre-François Garel.musset

 

Sand-NadarCe merveilleux CD reprend les lettres passionnées que se sont échangées les deux amants durant leur liaison. Alfred de Musset et George Sand : deux enfants du XIXème siècle, esprits géniaux et épris de liberté. 

 

À travers ces lettres, on ressent toute l'admiration que se portent ces deux auteurs. On ressent également cet amour terriblement profond et obsédant mais aussi destructeur.

 

La plus grande partie des lettres a été écrite à Venise en 1834. On sent à ce moment-là deux auteurs fragiles qui ne peuvent survivre l'un sans l'autre. George Sand, malade, exprime le besoin de savoir où se trouve Alfred de Musset à chaque instant. Chacun d'eux est le souffle de l'autre.

 

Au fil des lettres, l'amour devient de plus en plus intense, douloureux jusqu'à la rupture.


"J'en étais bien sure que ces reproches-là viendraient dès le lendemain du bonheur rêvé, promis et que tu me ferais un crime de ce que tu avais accepté comme un droit. En sommes-nous déjà là mon dieu ? Et bien n'allons pas plus loin. Laisse-moi partir. Je le voulais bien. C'était un éternel adieu résolu dans mon esprit." (George Sand à Alfred de Musset).

 

 

De la passion à la tourmente.

 

Écouter deux comédiens me lire ces magnifiques lettres a été une très belle expérience. Seule, avec les voix de Mélodie Richard et Pierre-François Garel, me déclamant les plus belles lettres d'amour qu'il m'ait été donné d'entendre. Nul besoin d'artifice : juste deux belles voix et des textes envoûtants.

 

Écouter un livre devient une façon plus intimiste de redécouvrir des textes et des auteurs et de s'imprégner de leur génie.

 

S'il n'y avait qu'un seul CD à écouter.

Commenter cet article