Catherine Mavrikakis, Le ciel de Bay City, Sabine Wespieser Editeur, Paris, 2009.

Publié le par ANTIGONE

Ce roman est mon coup de coeur de la rentrée littéraire. Il entre dans la sélection pour le prix Page des libraires 2009.


Amy est née un 4 juillet, jour de fête nationale, à Bay City, sous un ciel violet. C'est une écorchée vive. Elle nous raconte son histoire, celle d'une jeune fille, "d'un avorton de l'Histoire" qui retient "un cri d'épouvante", celui de sa famille, rescapée des camps de la mort en Allemagne. Elle a grandi dans le déni de ce génocide, déni voulu par sa mère tyranisée et tyrannique.  Elle porte en elle le poids du passé, sur lequel on ne met pas de mot. 

Devenu adulte, elle devient pilote de ligne afin de parcourir un ciel vierge à la recherche de sa famille, partie en fumée la nuit de ses dix-huit ans. Elle tente de dire, de poser des mots sur ce mal. 

Ecriture rédemptrice, dure, hargneuse, ce livre remue. Il oscille entre le désir de vie et celui, très fort, de la mort. Plein d'émotion, de non-dits, ce livre est très dense. Face à la simplicité, de prime abord, du scénario, j'ai été troublé par le désespoir de cette jeune fille. Un livre que l'on conserve bien précieusement, pour y revenir le plus souvent possible. 

"Je vis depuis le 5 juillet 1979, lendemain de mes dix-huit ans, avec dans ma tête un songe qui ne m'appartient pas mais qui m'a permis d'expliquer quelque peu ma présence dans ce monde."

" Je lui dit de ne pas s'inquiéter de l'avenir. Les choses ne se passeront pas comme il l'imagine. J'ai trouvé un moyen pour le délivrer de tout."

Catherine Mavrikakis est née à Chicago en 1961, d'un père grec et d'une mère française. Elle enseigne la littérature à l'université de Montréal. Ses précédents romans sont publiés au Québec.

S'il n'y avait qu'un seul livre à lire. 
 

Commenter cet article

anjelica 28/04/2011 12:08



Je ne l'ai pas du tout ressenti comme toi...



ANTIGONE37 28/04/2011 19:00



Effectivement, je viens de lire ton avis ... :)