André Brink, Une saison blanche et sèche, Le livre de poche, Paris, 1980.

Publié le par ANTIGONE37

Roman.

 

Après avoir visité l'Australie, me voici sur la route pour l'Afrique du Sud, pays ô combien fascinant, grâce au challenge d'Everkhorus.

53581473

Une saison blanche et sèche est le quatrième roman d'André Brink. Né en 1935 dans une famille d'Afrikaner, il obtient deux maîtrises (anglais et afrikaans), avant de partir étudier en France. C'est à la Sorbonne qu'il prend conscience des effets néfastes de l'Apartheid. La publication de ce roman fut interdite en Afrique du Sud dès sa sortie. Une saison blanche et sèche a obtenu le prix Médicis étranger en 1980. 

DSCF3752

Ben du Toit est un professeur d'histoire-géographie sans histoire. Il réside avec sa famille dans une banlieue protégée de Johannesburg. Il est totalement dévoué à son école, sa famille et sa paroisse. Il se prend d'amitié pour Gordon, le jardinier noir de l'école où il travaille. Celui-ci est emprisonné et tué à la suite de son enquête sur la mort de son fils, après une manifestation dans un township.  Ben prend alors la relève et enquête pour découvrir la vérité sur ces "suicides", quitte à perdre ce qu'il a de plus précieux, sa famille.

 

Ce livre fait parti des rares qu'on ne peut oublier. Le sujet, la force de l'écriture et le charisme des personnages font de ce roman une  oeuvre magistrale. 

 

Ben du Toit, le personnage principal, incarne un héros au sens noble du terme, prêt à mourir pour ses idéaux. Loin de jouer d'un manichéisme exacerbé, André Brink réussit à dépeindre une société arrivée au terme de son absurdité et de ses contradictions. 

 

Les odeurs et les couleurs effleurent. On peut sentir le souffle des protagonistes. Grâce à de sublimes descriptions, André Brink nous fait partager cette terre, sa terre qu'il aime par dessus tout malgré l'Apartheid.

 

Si j'ose cette comparaison (aller, j'ose !), j'ai retrouvé dans ce roman le même engagement total, pour une cause, d'écrivains comme Voltaire ou Zola (en d'autres temps et d'autres causes). Ce roman est un véritable cri d'appel à une égalité au sein de l'Afrique du Sud.

 

Comme je n'ai pas voulu quitter l'univers et le noble combat d'André Brink, je me suis procurée le film de Euzhan Palcy, adapté du roman. Les personnages ont alors pris vie devant moi avec autant de force que dans le roman. La réalisation, très sobre, colle parfaitement avec l'oeuvre originale. Le plus intéressant est sans aucun doute la fin alternative que propose le film. Une mention particulière à Susan Sarandon, dans le rôle de la journaliste.

 

Bref, en d'autres termes, courez lire ce roman et regarder le film. 

 

S'il n'y avait qu'un seul livre à lire...

 

J'en profite pour continuer mon tour du monde avec Livresque.

logo3

Commenter cet article

Le Journal de Chrys 19/08/2010 08:25



Je viens de lire le livre également!!! EXTRA!



ANTIGONE37 27/08/2010 22:41



:)



evertkhorus 16/08/2010 17:26



Le livre le plus choisi pour cette destination, intéressant de voir que le film a l'air tout aussi bien!



ANTIGONE37 18/08/2010 20:58



On a l'impression que c'est une lecture commune ! :)



Frankie 15/08/2010 18:13



Le livre est effectivement bien et je compte bien me procurer le film !



ANTIGONE37 18/08/2010 20:57



:)



Hilde 14/08/2010 11:54



J'ai adoré ce roman. Il est inoubliable. Je vais essayer de trouver le film.



ANTIGONE37 18/08/2010 20:57



Complètement d'accord avec toi ! Et le film est super !